charleston

Charleston

 

La danse Charleston est née dans le sud des Etats-Unis au début des années 1900. Le charleston est à l'origine de la plupart des danses modernes, construites sur les rythmes négro-américains et dans lesquelles les figures improvisées tiennent une place importante, avec parfois des mouvements acrobatiques inspirés des danses africaines, antillaises, etc.
Le charleston se danse en solo, à deux ou en groupe, sur les rythmes endiablés du hot jazz. Il est fondé sur des déplacements du poids du corps d'une jambe à l'autre, pieds tournés vers l'intérieur et genoux légèrement fléchis.

 

Cette danse doit son nom à la ville de Charleston en Caroline du Sud. Ce n’est vraiment que début des années 1920 que le charleston prit son essort à New York City et particulièrement à Harlem.
Il est devenu vraiment populaire aux États-Unis en 1923, à la suite de la présentation d’une revue entièrement noire se jouant sur Broadway : Runnin' Wild (musique Charleston de James P. Johnson). En France il faudra attendre 1925, avec la première Revue Nègre, au Théâtre des Champs-Élysées de Paris, dans laquelle on retrouve Sidney Bechet et Joséphine Baker qui fait ses débuts. Le charleston devient alors, la danse de société de référence surtout aux États-Unis mais aussi en Europe.