lindy hop

LINDY HOP :

 

Le Lindy Hop est une danse de couple issue du courant de la musique swing, dans les années 1920.

Cette danse s’est développée dans la communauté noire américaine de Harlem (New York). C’était alors un mélange de plusieurs danses des USA ainsi que des danses d’origine Africaine.

Ses origines métissées expliquent aussi bien la position du couple de danseurs, fermée et séparée, ainsi que la réalisation de figures liant mouvements improvisés, rythmés, acrobatiques, exubérants, délurés, et le tout en maintenant énergie et une souplesse constante dans les genoux.

Ce n’est qu’à partir de 1927 que Le lindy hop est reconnu comme danse en tant que tel.

En effet, le 21 mai 1927, Charles Lindbergh vient de traverser l'Atlantique en 33 heures, c'est le grand saut, "le Big Hop". Peu de temps après, lors d’un marathon de danse qui se déroulé au Casino Manhattan, un journaliste du New York Graphic qui couvrait cet évènement, alla interviewer un des meilleurs danseurs de l’époque , (Georges "Shorty" Snowden ) pour savoir ce qu’il dansait. C’est à ce moment, que georges, sans s’arrêter de danser, dût improviser et donner un nom à cette danse qui ne porte pas d’appelation particulière. L’exploit de Lindbergh en tête, ainsi que tous les titres de journaux s'y référent, tel que "the big hop", ou "Lindberg hops the Atlantic" (Lindberg traverse l'Atlantique en volant).

C’est alors qu’il répondit : "Le Lindy Hop ... nous volons comme Lindy! ... "

Mais au début du siècle dernier, toutes ces danses n'étaient pas vu d'un bon oeil par la population blanche des Etats-Unis. Cette danse comme beaucoup d'autres à l'époque, était qualifiée de danse de sauvages.

Et ce, jusqu'à l'avènement du jitterbug !

 

Origines :

 

Entre 1910 et 1950, Harlem était un lieu où les gens de tout horizon, toutes couleurs et toutes classes se réunissaient.

Le « Cotton Club » présentait des artistes noirs et accueillait la riche clientèle blanche et glamour pendant que la salle de bal

« Savoy », ouverte en 1926, accueillait la clientèle plus modeste, à forte proportion noire. Le Savoy était malgré tout l'une des rares salles de bal intégrée, c'est-à-dire ouverte aux blancs et aux noirs. Le Savoy était le haut lieu de la danse à Harlem et accueillait l'élite des danseurs dont la troupe des Whitey's Lindy Hoppers. La musique Swing et le Lindy Hop évoluèrent parallèlement dans ces salles de bal et principalement au Savoy.

Dans les années 1910 et 1920, dans tous les vaudevilles, les professionnels montraient leurs talents au travers des claquettes et autres danses de cette période. Dans les années 1920 et 1930, les salles de bal américaines sponsorisèrent des concours de danse, au cours desquels les danseurs improvisaient et inventaient de nouveaux pas. C'est dans ce milieu que naquît le Lindy Hop.